#VentesDeLaSemaine 50 : Jul, le renouveau !

Partager

En première semaine, le nouvel album de Jul La zone en personne se classe en deuxième position du Top 200 France et en première position du top urbain avec 51.398 ventes au compteur… Son meilleur score en première semaine depuis la sortie de L’OVNI deux ans auparavant ! Un véritable renouveau quand on sait qu’Inspi d’Ailleurs avait réalisé début juillet une première semaine à 32.811 exemplaires, sa plus mauvaise depuis l’album de ses débuts Dans ma paranoïa. Une surprise ? Pas vraiment. Cet été, on relevait déjà que : « Depuis 2017, on constate que la structure des ventes du marseillais est en pleine transformation, et que le streaming y occupe une place de plus en plus importante au point de représenter plus de la moitié du total pour la première fois avec Inspi d’Ailleurs. Dans le même temps, les téléchargements baissent systématiquement de 20% à 25% d’un album à l’autre, une évolution naturelle liée à la perte d’intérêt du format digital. En revanche, les ventes physiques ont chuté de 43% entre La tête dans les nuages et Inspi d’Ailleurs, soit un passage de 22.362 à 12.776 ventes en première semaine. » Cependant, ce propos était nuancé par le constat suivant : « Pour autant, il est impensable que ce relâchement soit si important qu’il génère une baisse de près de 10.000 ventes ; il est probable que cette baisse soit circonstancielle (l’album est sorti au beau milieu de l’été et en pleine Coupe du Monde, et c’est justement le mode de consommation qui implique un déplacement qui pâtit le plus) plus que tendancielle. » Cette analyse est confirmée par la structure des ventes de La zone en personne. Si les équivalents streaming y sont encore majoritaires avec 48% du total (contre 51% pour Inspi d’Ailleurs, premier projet de Jul dont la première semaine était portée par le streaming pour plus de la moitié des ventes), il n’ont finalement augmenté que de 31% d’un projet à l’autre, une évolution logique étant donné que le nombre de titres a lui quasiment doublé, contre 46% pour le physiqueLa zone en personne bénéficie à la fois d’un regain d’attention pour un Jul qui est finalement parvenu à trouver un équilibre entre sa spontanéité et les impératifs promotionnels de son entourage et de circonstances de sortie plus favorables que celles d’Inspi d’Ailleurs. En plus d’être parvenu à rehausser son score en streaming grâce à une tracklist de 40 titres parfaitement justifiée artistiquement, le marseillais multiplie par deux son score en physique, et les téléchargements réalisent leur première (légère) augmentation depuis plusieurs projets. On constate néanmoins sur Spotify un écart d’écoutes considérable entre la première partie de l’album et la deuxième, une faiblesse qui pourrait, si elle est corrigée, servir de tremplin pour l’exploitation sur la durée.

➡ Les certifications d’albums et premières semaines

La première semaine de Lomepal était scrutée avec attention par ceux qui avait été surpris du succès de FLIP en 2018. En octobre dernier, l’album était certifié double disque de platine du fait d’une exploitation menée de main de maître par Grand Music Management, mais aussi d’une conjecture très favorable : « FLIP a bénéficié au cours de son exploitation du gain d’exposition de Lomepal, ce qui a conduit à une augmentation des ventes à partir de début 2018. A prendre en compte également, la sortie le 1e décembre 2017 d’une réédition du projet incluant les inédits Club (15 millions de vues sur YouTube et troisième titre le plus écouté de Lomepal sur Spotify derrière Yeux disent avec près de 9 millions de streams), Un peu de sang et Outsider. Autre facteur, la nomination de FLIP parmi les trois albums de musiques urbaines de l’année lors de la 33e cérémonie des Victoires de la musique le 9 février aux côtés de La fête est finie d’Orelsan et de La vraie vie de Bigflo & Oli. » Restait à voir si le parisien allait réaliser un démarrage à la hauteur de ce parcours avec Jeannine, son deuxième album studio. Avec 39.559 ventes en première semaine, Lomepal multiplie par neuf le score de FLIP. La structure de ses ventes, qui combine une assise confortable de 39% de ventes réelles et un démarrage agressif en streaming, témoigne de la dualité de sa musicalité et donc de son public.

Sa première semaine à 8.885 exemplaires présageait l’obtention d’un disque d’or dans le courant de l’année, et c’est chose faite ! Parti d’un démarrage reposant à 62% sur les ventes réelles, le rappeur est parvenu à assurer une transition progressive vers le streaming avec comme moteur principal Tu rêves, son featuring avec Nekfeu qui approche des 11 millions d’écoutes sur Spotify et se classe en tête de ses titres les plus écoutés sur l’ensemble des plateformes. A noter néanmoins que ce succès n’a rien d’exclusifTu rêves est suivi de deux singles efficaces, On y va et Pas une autre, qui ont tous deux dépassé les 4 millions d’écoutes sur la plateforme de streaming suédoise et qui présentent la particularité encourageante de ne pas être des collaborations. Il aura fallu 272 jours au projet pour passer le cap des 50.000 ventes, soit un score moyen de 184 ventes quotidiennes sur cette durée. Un succès que le rappeur pourrait exploiter très rapidement puisqu’il avait annoncé récemment sa volonté de reprendre les « hostilités » en décembre…

Cet été, la première semaine à 16.520 exemplaires de Moha La Squale rassurait sur l’aspect bien réel de son succès, d’autant plus qu’elle s’offrait le luxe de 32% de ventes réelles, en même temps qu’elle posait la question de sa capacité à durer dans le temps : « Le rappeur est-il parti pour durer ? On aurait pu penser le contraire, imaginer une première semaine gonflée par l’intense matraquage médiatique mais contrebalancée presqu’immédiatement par une chute d’intérêt. Dans les faits, le relai de Moha la Squale par des médias à tendance généraliste et le branding développé autour de son personnage semblent avoir payé, permettant au rappeur de limiter la proportion du streaming dans le total de ses ventes à 68%. ». Le résultat est concluant, il aura fallu un peu moins de deux mois au parisien pour faire certifier Bendero disque d’or, et désormais six mois et vingt jours pour obtenir son premier disque de platine ! Un succès porté en streaming (qui représente désormais plus de 90% du total hebdomadaire) par un choix bien calibré de clips ; en effet si Luna (31 million de vues YouTube et premier sur Spotify avec plus de 16 millions d’écoutes) pouvait sembler évident, il n’en était rien de Snow (deuxième sur Spotify avec 4,5 millions d’écoutes), ni de C’était pas gagné (quatrième avec 6,2 millions d’écoutes).



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.