PARTAGER

L’excellent démarrage de La vraie vie vient d’être surpassé par La vie de rêve, un nouvel opus dans lequel les deux frères toulousain semblent avoir décidé d’assumer pleinement leur positionnement musical à cheval entre rap et variété. Une décision qui peut vaut la présence sur La vie de rêve de Tryo et Naâman, mais aussi de Petit Biscuit. Côté urbain, on y retrouve d’une part Black M et Soprano, deux artistes qui ont effectué des virages similaires dans le courant de leurs carrières respectives, et d’autre part le lyonnais Kacem Wapalek qui intervient comme caution lyricale d’un duo dont les premier succès étaient marqués du sceau du retour à une vision plus « traditionnelle » du rap. Cette étiquette leur avait valu en 2015 de surprendre le rap français en écoulant 15.167 copies de La cour des grands, dont 6.154 en téléchargement et 9.013 exemplaires physiques. Il faudra attendre deux ans pour que le duo sorte un nouveau projet, qui ne se contentera pas de surpasser les ventes du précédent de 42% (26.337) et qui réalisera de surcroit un score plus élevé de 27% en ventes réelles uniquement. A noter cependant la chute du téléchargement, quasiment divisé de moitié dans l’intervalle (3.579 ventes contre 6.154 sur l’album précédent) pour un total pourtant presque deux fois plus important. Avec La vie de rêve, le duo poursuit son ascension en rehaussant sa première semaine de 41% (44.289), une courbe de croissance remarquablement rectiligne qui illustre la multiplication de son audience. Encore une fois, les ventes physiques sont le moteur de cette progression. Les ventes réelles ont augmenté de 44% d’un album à l’autre contre 21% seulement en streaming. On constate d’ailleurs que les ventes physiques ne représentaient que 66% du total de La vraie vie, contre 89% pour La vie de rêve ! Une transition peu courante en urbain, qui semble justement s’expliquer par l’ADN variété de plus en plus assumé par les deux rappeurs dans leur communication et leurs choix artistiques. Les téléchargements, en revanche, poursuivent leur déclin avec 2.789 exemplaires contre 3.579 l’année dernière…

➡ Les certifications d’albums et premières semaines

Kalash Criminel, qui s’est justement prêté au jeu de prendre la défense de Bigflo & Oli pour Booska-P, réalise également un démarrage intéressant avec La fosse aux lions. Le rappeur sevranais d’origine congolaise a étoffé son répertoire, dans la continuité d’un travail en partie réalisé sur sa dernière mixtape en date Oyoki. Dans le même temps, Kalash Criminel a pris la décision de quitter Def Jam France pour sortir son premier album chez Urban Play et sur son propre label Sale Sonorité Records en confiant ses éditions et sa distribution à Capitol (Universal Music France). Avec 13.388 ventes, le rappeur signe son meilleur démarrage, suivi de celui d’Oyoki en 2017 (8.031 ventes fusionnées) et de R.A.S en 2016 (5.223 ventes hors-streaming). Sur Spotify, on constate que les écoutes sont significativement plus faibles sur les derniers titres que sur les premiers, un phénomène dû à la relative longueur du projet et accentué par l’efficacité du morceau d’ouverture La Sacem de Florent Pagny.

Avec XX5, Georgio signe probablement son album le plus abouti et le plus éclectique sur le plan musical. Porté par une identité visuelle efficace et originale, le projet score cependant légèrement moins que le précédent Héra, qui s’était écoulé en 2016 à 6.558 exemplaires. S’il est difficile de tirer des conclusions définitives sur un écart de ventes aussi peu significatif, qui pourrait aussi bien résulter de facteurs circonstanciels, on pourrait attribuer cette baisse à la transformation de la structure des ventes du rappeur. Le format physique, qui représentait 44% des ventes d’Héra pour 2.885 exemplaires écoulés au total, est passé à 27% du total de XX5 pour 1.467 exemplaires (et une domination à 65% du physique sur le total fusionné qui traduit une hausse de l’audience globale du rappeur). Il reste que cette première semaine, portée par une structure solide témoin de l’engagement de son public, vaut à Georgio une 26ème place au Top 200 France, entre Vanessa Paradis et Indochine. Un succès de plus pour l’écurie Panenka après l’énorme résonance de POLAK de PLK…



➡ Récapitulatif des singles certifiés or, platine et diamant

Feu de bois a pris le relai d’Ipséité et de Smog pour porter commercialement Lithopédion sur la durée. Morceau le plus écouté du rappeur belge Spotify et Deezer et quatrième sur Apple Music, il s’apprête également à devenir l’extrait le plus écouté de l’album sur la plateforme de streaming suédoise avec plus de 27 millions de streams… Un succès d’autant plus étonnant que le titre n’a pas bénéficié d’un clip, à l’instar de l’intégralité des singles de Lithopédion depuis la sortie de celui de Smog. Cette stratégie visant à mettre la musique seulement en avant s’avère payante, l’album a été certifié double disque de platine il y a quelques semaines et poursuit son ascension…

Comme Damso, Aya Nakamura est parvenue avec Copines à lancer un deuxième single à succès après le phénomène Djadja. Copines a porté l’exploitation de son deuxième album Nakamura, actuellement troisième projet urbain le plus vendu de la semaine et sixième au Top 200 France ! A ce jour, Copines cumule près de 30 millions d’écoutes sur Spotify, ce qui en fait l’un des plus écoutés de la carrière de la chanteuse… Loin cependant derrière les 83 millions de Djadja. A noter que le titre est encore présent dans les playlists des plateformes de streaming, notamment les playlists dédiées à la Pop Urbaine de Spotify et Deezer, qui cumulent respectivement 370.000 et 125.000 fans.

Sur le drapeau est incontestablement un morceau plein de sens à bien des niveaux. Entre Sofiane, nouveau représentant de la Seine Saint-Denis dans le rap français et initiateur de l’album 93 Empire et le légendaire duo Suprême NTM composé de Joey Starr et Kool Shen se construit une véritable alchimie, une remise de flambeau qui a séduit une bonne partie du public. A noter que les deux vétérans avaient déjà été invités par Kaaris à siéger à la table du département dans le clip de 80 Zeutrei. Le morceau cumule désormais 22 millions de vues sur YouTube, 10 millions d’écoutes sur Spotify et figure parmi les titres les plus écoutés du rappeur du Blanc-Mesnil. Un succès qui va de paire avec celui de l’album dont il est tiré, encore classé 28ème au Top 200 France avec 4.001 ventes.

Maes vient de recevoir la première certifications de sa carrière la semaine de la sortie de l’album Pure ! Un présage positif qui n’a pas tardé à porter ses fruits : le rappeur a d’ores et déjà écoulé 8.354 exemplaires de son album durant la première moitié de sa semaine de démarrage. Billets Verts est encore à ce jour l’un des morceaux les plus populaires de la carrière de l’artiste avec près de 12 millions de vues sur YouTube et de 16 millions d’écoutes sur Spotify. C’est néanmoins Madrina qui a pris la relève du titre et qui se classe à la première place des titres les plus écoutés de Maes sur l’ensemble des plateformes de streaming ! Une réussite qui présage une exploitation de qualité pour Pure.



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.