#VentesDeLaSemaine 21 : Kore est toujours aux manettes !

Partager

Cela fait maintenant plus de 20 ans que Kore se positionne stratégiquement sur l’échiquier du rap français, et le producteur semble avoir de belles années devant lui. De Rohff à Booba en passant par la Scred Connexion et la Sexion d’Assaut, il a développé au cours de carrière une capacité à être au bon moment au bon endroit. De sa collaboration avec le réalisateur Franck Gastambide en 2016 était née la B.O de Pattaya, il donnera suite à ce projet en s’enfermant en studio pour travailler sur la B.O de Taxi 5. Résultat, un projet hétéroclite mais soigné regroupant têtes d’affiches et étoiles montantes de la scène urbaine française. On retrouve notamment Zola, avec qui Kore a entamé une collaboration poussée et dont il réalise exclusivement les instrumentales, mais aussi Ninho, Soprano, PLK, Sadek, Kofs, Naps, Marwa Loud et Koba LaD… Le succès du projet s’inscrit aussi dans une tendance à la revalorisation des B.O, un format emblématique de la fin des années 1990 qui avait perdu en intérêt pour les auditeurs à partir de la deuxième moitié des années 2000. Fait significatif, le projet Black Panther réalisé par Kendrick Lamar pour la sortie du film éponyme vient d’être certifié disque de platine aux Etats-Unis (plus d’un million d’exemplaires écoulés) cette même semaine.

 

➡ Les certifications d’albums et premières semaines

Gims avait bien préparé son retour dans les charts avec Ceinture Noire, et on peut dire que la préparation porté ses fruits puisque le projet a été certifié triple disque de platine deux mois jour pour jour après sa sortie. A titre de comparaison, son frère Dadju avait obtenu cette certification plus de 5 mois après la sortie de son album, alors même que ce dernier est resté dans le top ventes de façon ininterrompue. Maître Gims s’impose plus que jamais comme le meneur commercial de la musique urbaine, et affiche se statut en se positionnant semaine après semaine en tête du top ventes. Les différentes stratégies pour relancer l’exploitation en physique et en streaming ont bel et bien porté leurs fruits, et Gims semble atteindre une part non négligeable du public variété au vu de la proportion de ventes physiques dans ses totaux.

Ajoutez une grande partie des noms les plus en vogues de la scène urbaine française et une série de blockbusters légendaire, vous obtenez alors la recette à l’origine du succès de la B.O de Taxi 5. Au-delà de ces considérations, on peut admirer le travail de Kore, qui a su sélectionner une équipe d’artistes efficaces pour créer un projet éphémère mais énergique et puissant. Taxi 5, La B.O est également la démonstration par Kore que son talent de réalisateur est intact, et qu’il est capable de placer des têtes affiches en devenir sur un projet à succès.



➡ Récapitulatif des singles certifiés or, platine et diamant

Issue d’une famille de griots maliens, Aya a poursuivi la tradition en se lançant dans la chanson en 2014. Quatre ans plus tard, elle a un contrat chez Rec. 118 (Warner) en poche, un premier album de sorti certifié disque d’or et un titre à succès répondant au nom de Djadja. Moins de deux mois après sa sortie, le clip porté par un refrain entêtant cumule près de 50 millions de vues sur YouTube, et la rappeuse est certifiée single d’or. Peu à peu, l’artiste s’impose comme une figure incontournable de la scène urbaine, entre attachement à ses racines culturelles et musicales et des sonorités plus nouvelles.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.