#VentesDeLaSemaine 13 : Un échec pour Maître Gims ?

Partager

Avec 81.382 ventes en première semaine, Maître Gims se place directement en tête des charts avec le meilleur démarrage de l’année. Pour autant, il est difficile de parler de réussite pour le rappeur, qui avait écouté 85.838 exemplaires de Mon coeur avait raison en 2015, alors que le chiffre d’affaires de l’industrie du disque enregistré atteignait son seuil le plus bas. Si l’écart de ventes entre les deux projets n’est certainement pas significatif, on constate une forme de stagnation des ventes de Gims, qui n’a pas su profiter des équivalences pour battre son propre record. La plus grosse surprise réside en fait dans la structure de ses ventes, le rappeur a écoulé 44.186 exemplaires physiques de Ceinture Noire contre 32.083 en streaming et 5.113 en téléchargement, soit 54,29% pour le physique et 39,42% pour le streaming. En comparaison, la moyenne des musiques urbaines en 2017 était de 73% pour le streaming et de 22% pour le physique. Son positionnement à cheval entre musiques urbaines et variété, où les ventes physiques représentaient entre 78% du total l’année dernière, semble donc avoir ralenti sa progression commerciale malgré un certain nombre de stratégies destinées à augmenter les ventes en streaming. Les de ces dernières devraient en revanche se ressentir sur le long terme et donc lui permettre de dépasser Mon coeur avait raison.

➡ Les certifications d’albums et premières semaines

Album de 40 titres destiné à être complété au fur et à mesure, Ceinture Noire semblait conçu pour cartonner sur les plateformes de streaming, pourtant malgré un résultat honorable, il reste largement en-deçà des attentes. C’est bien un déficit d’équivalents ventes qui a tiré vers le bas les ventes de Maître Gims, alors que sa stratégie de double album en trois éditions semble avoir porté ses fruits en physique. Ces stratégies se révèleront cependant efficaces sur le long terme, et permettront au rappeur d’exploiter son album de manière optimale.

De son côté, la signature de Def Jam Rémy fait un démarrage plus qu’honorable pour son premier album C’est Rémy. Autre surprise, le rappeur réalise 57,03% de ses ventes en physique, soit 5.812 sur un total de 10.191 contre 3.131 en streaming. Ces résultats sont le signe d’une forte adhésion du public aux messages véhiculés par Rémy, non-seulement dans ses textes mais plus généralement par l’image véhiculée par le rappeur d’Aubervilliers. La question se pose cependant de l’exploitation sur le long terme, qui repose désormais essentiellement sur le streaming…

Troisième démarrage de la semaine, Alrima réalise un score décevant avec l’album Fuego, son deuxième projet après l’EP L’histoire commence en 2015. L’ex-signature de Def Jam repassée sur sa structure Anubis n’écoule que 2.679 exemplaires de son nouveau projet, malgré une présence médiatique soutenue et des millions de vues sur ses différents clips. Peu structuré, Fuego a plus les allures d’une compilation que d’un album puisqu’il inclut des morceaux comme Claquette chaussette sortis début 2017. L’essentiel des ventes a été réalisé en streaming, soit 1.348 contre 511 téléchargements et 819 ventes physiques.

De son côté Marwa Loud reste sur une excellente lancée et son passage en deuxième place du top ventes est plus dû à la première semaine explosive de Maître Gims qu’à un ralentissement de son exploitation. Proche des 60.000 ventes, la rappeuse devrait obtenir son premier disque de platine dans la foulée avec Loud dans le courant du mois de mai ! Si le succès de ses différents clips augurait un démarrage prometteur pour ce premier album, les chiffres de ventes de Marwa Loud restent surprenants et prometteurs pour la suite de la carrière de cette dernière.

Autre récompense de la semaine, c’est Kalash qui décroche un disque de platine pour son album Mwaka Moon. Il s’agit bien du premier disque de platine de sa carrière, le succès de ses singles et notamment de l’incroyable Mwaka Moon en featuring avec Damso ayant largement favorisé son exploitation sur le long terme. Ses projets de 2016 et 2017 ayant été couronnés de succès, Kalash pourrait continuer sur sa lancée en préparant un nouvel album courant 2018

Enfin, c’est au tour de Naps de décrocher le disque d’or avec A l’instinct, un projet dont le titre renvoie à un morceau sorti dans la première partie de sa carrière. Malgré une présence moins soutenue sur YouTube, le rappeur marseillais semble s’être constitué un public suffisamment large pour réaliser des scores plus qu’honorables y compris en physique et décrocher un disque d’or qui augure un second disque de platine après le choc du succès de Pochon Bleu l’été dernier. L’engouement autour de Naps semble être particulièrement prononcé dans le sud de la France, ce qui explique l’incrédulité des auditeurs parisiens. Pour autant, son plus gros foyer d’auditeurs sur Spotify est localisé à Paris.



➡ Récapitulatif des singles certifiés or, platine et diamant

Sorti dans la B.O. du film éponyme dans lequel Damso lui-même joue un rôle, ce single particulièrement efficace a rencontré un énorme succès auprès de son public. Damso a d’ailleurs fait appel à François Troukens, réalisateur du film, pour mettre en image le clip du morceau sous forme d’un court métrage intitulé Bang Bang dans lequel on retrouvera encore une fois Damso, mais également Joey Starr.

Une autre réussite de Damso, le titre Noche extrait de la mixtape de Lacrim RIPRO 3 a été relancé par un clip magistral signé Nicolas Noël. La collaboration des deux rappeurs avait suscité énormément d’attentes de la part du public, et celles-ci semblent remplies au vu des résultats commerciaux du single. Lacrim, qui avait enflammé le Zénith de Paris le 11 mars dernier, devrait être de retour courant 2018 avec un projet tandis que Damso prépare son album Lithopédion pour le 15 juin.

De son côté Vald semble également en constante progression sur le plan commercial. Son album XEU, qui s’approche des 130.000 exemplaires écoulés, est bien parti pour décrocher un double disque de platine à moyen terme et un triple disque de platine sur le long terme, tandis qu’Agartha sorti début 2017 continue de faire des émules !

Deux nouveaux titres pour Dadju, apparemment devenu innarrêtable et qui est bien parti pour faire certifier titre par titre l’ensemble de son premier album Gentleman 2.0, qui s’ailleurs est de plus en plus proche du seuil des 300.000 ventes qui ouvrirait la porte à une exploitation jusqu’au disque de diamant. Lionne faisait partie des titres majeurs du projet, mais la certification de J’ai dit non montre bien que l’engouement autour de l’artiste ne se limite pas à quelques singles

De son côté, Hornet la Frappe cantine l’exploitation de sa mixtape carte de visite Nous-Mêmes sortie sur le label de Warner Rec. 118. Avec Dead ça, l’artiste avait signé un titre hybride entre le kick et des passages plus mélodieux, un style qui le caractérise et qui avait donné au projet sa couleur musicale. Cette certification pose aussi la question des projets d’Hornet en 2018, et notamment de la sortie éventuelle d’un album.

Avec près de 25 millions de vues sur YouTube, le titre issu de la collaboration entre DJ Hamida et Artiste avait tout d’un single d’été dont le succès est confirmé par l’obtention à l’arrivée des premiers rayons de soleil d’un single d’or. Extrait des fameux A La Bien Mix Party de DJ Hamida, le titre appelle une seconde collaboration des deux artistes en 2018 !

Avec 67 millions de vues, Panama est l’un des ces hits dont l’Algérino à la recette qui qui lui ont valu d’être mis à l’honneur sur la B.O. de Taxi 5 avec Va Bene. Extrait de l’album Banderas, c’est également l’un des plus gros succès de l’artiste, un succès dont témoigne le single d’or tout juste reçu à l’approche de l’été. L’Algérino est assurément sur une bonne lancée et ne semble pas prêt de s’arrêter…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.