PARTAGER

Cette nuit fut grandiose pour les afficionados du ballon Spalding, les amateurs de hi-tops qui couinent sur le parquet et ceux qui ne comptent plus les cernes sous leurs yeux car ils ont tenu à voir LeBron atomiser l’équipe adverse sur un buzzer beater : il s’agissait du lancement de la saison 2018-2019 de la NBA ! La NBA et le rap ont en effet toujours entretenu des rapports assez privilégiés, certains basketteurs se sont même essayés au rap (avec plus ou moins de succés). Le rap est quasi omniprésent durant les matchs : avant le coup d’envoi, lorsque les joueurs font leur entrée sur les derniers bangers qui trônent au sommet des charts ou encore durant la mi-temps lorsque les cheerleaders divertissent le public et que monsieur et madame tout le monde profite de la fameuse « dance cam » pour montrer leurs meilleurs pas de danse. Il en va de même pour la présence de la NBA dans le rap : les deux univers s’entremêlent intimement et on ne compte plus les références au ballon orange ou aux grands basketteurs dans nos morceaux favoris ! Retour sur quelques-unes des meilleures références à la NBA dans le rap US !

➡ Drake – Thank me Now (2010)

“And that’s around the time that your idols become your rivals/You make friends with Mike, but gotta A.I. him for your survival.”

Sur cette ligne, Drake explique que parfois une ascension peut-être si fulgurante que les idoles deviennent des rivaux et il faut leur infliger une « A.I » (Allen Iverson) pour se protéger. Un des faits marquants de la carrière d’Iverson est qu’il ait crossé la légende du basketball Michael Jordan… À deux reprises !

➡ Kanye West Ft. Pusha T & Ghostface Killah – New God Flow (2012)

“Went from most hated to the champion god flow/I guess that’s a feeling only me and LeBron know”

Belle ligne remplie d’égotrip offerte par Kanye qui compare sa carrière à celle de LeBron James. Le célèbre basketteur s’était en effet attiré les foudres des fans de NBA et particulierement des supporters de Cleveland, lorsqu’il à décidé de quitter les Cavaliers pour rejoindre Miami (pour ensuite revenir puis repartir, mais ceci est une autre affaire). Le reste appartient à l’histoire !

➡ Kurtis Blow – Basketball (1984)

Si il y a un seul morceau associé à ce magnifique sport qu’est le basketball que tout le monde devrait entendre au moins une fois dans sa vie il n’y a aucun doute : c’est celui-ci ! Véritable hymne d’amour à la NBA, Kurtis Blow enchaine les lignes à propos des plus grands joueurs et des plus grandes performances : “The night Wilt (Chamberlain) scored 100 points, or when Celtics won titles back-to-back.”

Le morceau à d’ailleurs été repris par Bow Wow à l’époque ou il s’appelait encore Lil Bow Wow, il était sur la bande son du film MAGIC BASKET. Sur cette reprise, Bow Wow actualise un peu les références et on y retrouve des joueurs des années 90 et 2000. Un classique!

➡ Notorious B.I.G – Gimme The Loot (1994)

“I’m slamming nig**s like Shaquille/Shit is real/When it’s time to eat a meal/I rob and steal..”

Shaq et Biggie sont le parangon même de cette relation étroite entre le rap et la NBA. Les deux rappeurs entretenaient une relation fraternelle, ils ont même plié un classique ensemble !

➡ Wale – Barry Sanders (2011)

 

“Interscope feeling like Charlotte when they traded Kobe, you know?/But I let it go, Rozay finna re-up/He got himself a Kobe and they stuck with Vlade Divac.”

Cette fois-ci, Wale aurait peut-être mieux fait de se taire. Le rappeur se compare à Kobe, jusqu’ici rien d’anormal. Cependant il en profite pour envoyer un missile scud sur Interscope qui à l’époque s’était séparé de lui, en comparant un des membres de leur maison à Vlad Divac. Pour rappel l’écurie Interscope compte depuis plusieurs années des rappeurs au palmarès tous plus fous les uns que les autres tels que Eminem ou Kendrick Lamar

➡ Kanye West – Can’t Tell Me Nothing (2007)

“No, I already graduated/And you could live through anything if Magic made it”

Ligne très positive de Kanye qui affirme que si Magic à réussi à s’en sortir : tout est possible dans la vie ! La légende des Lakers vit en effet depuis les années 90 avec le virus du SIDA, ceci l’a conduit à mettre un terme à sa carrière, il s’était reconverti dans le journalisme sportif afin de rester tout proche des parquets !

➡ Kendrick Lamar – The Heart part IV

“Tables Turned Lesson Learned my best look, you jumped sides on me now you boutta meet Westbrook.”

Quoi de mieux qu’un crack pour en parler d’un autre ? Afin de comprendre cette ligne, il faut re-contextualiser les choses. Kevin Durant et Russell Westbrook étaient un des duos les plus prolifiques de la NBA lorsqu’ils jouaient tous les deux pour Oklahoma City. Cependant, Kevin Durant a décidé de rejoindre les Warriors, un concurrent direct. Il s’est evidemment attiré les foudres de Russell qui a perçu ce geste comme une véritable trahison et les hommes ont depuis une relation houleuse. Au moment où Kendrick sort se diss, les fans ne peuvent s’empecher de faire un parallèle avec Drake ou encore d’autres rappeurs. Russell Westbrook quant à lui s’est senti très flatté d’être cité par Kendrick Lamar, c’est pour lui un symbole de réussite et une énorme reconnaissance. Ce que Kendrick nous dit dans cette ligne c’est qu’aprés un coup bas, il ne fait plus aucun cadeau et joue en frappant où ça fait mal.

➡ Eminem – C’mon and let me ride (2012)

”Allen Iverson of safe sex, condoms are for practice, man, I skip the practice”

“We talkin’ bout practice?!” Eminem fait ici référence à un des moments off-court les plus légendaires de la NBA. La fameuse conférence de presse d’Allen Iverson durant laquelle il se justifie d’avoir raté l’entrainement quand bien même ses résultats sur le parquet étaient bons. Légendaire!

➡ Drake – Back to Back (2015)

”Back to back, like I’m Jordan ‘96, ’97”

Réaliser un “back to back” en NBA signifie gagner le même titre 2 fois de suite (mais également jouer deux soirs d’affilés). Inutile de vous préciser que Michael Jordan dans sa grande époque des Bulls était un habitué de ce terme. Drake se compare ici à celui que certains considèrent comme le GOAT sur son célèbre diss track à l’attention de Meek Mill. Les deux hommes se sont depuis réconciliés et c’est tant mieux pour nous !

Et vous, quelles sont vos lignes favorites ? Êtes-vous prêts pour cette nouvelle saison ? Rendez-vous trés bientôt afin de découvrir, ou redécouvrir ensemble, les meilleures références à la NBA dans le rap français!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.