Comment les ventes d’albums sont-elles calculées en France ?

Partager

En France, les certifications d’albums et de singles (ainsi, jusqu’en  2015, que les certifications vidéos) sont décernées par le Syndicat national de l’édition phonographique, association interprofessionnelle qui regroupe une cinquantaine de fabricants, producteurs, éditeurs et distributeurs de phonogrammes incluant les trois majors de l’industrie musicale (Universal Music France, Warner Music France et Sony Music Entertainment France). Chaque certification correspond à un seuil de ventes fixé par le Snep et qui peut-être amené à évoluer durant certaines périodes. C’est ainsi qu’entre 1988 et 2006, le disque de diamant est fixé à un seuil d’un million de ventes, pour passer à 750.000 entre 2006 et 2009, puis à 500.000 après 2009. Les ventes, elles sont calculées par l’institut d’études de marché et d’audit marketing GFK pour le compte du Snep. Tous les vendredis, GFK réalise un classement des 200 albums les plus vendus de l’hexagone qui est publié sans chiffres sur le site du Snep. Depuis 2016, la difficulté de ce calcul réside dans la prise en compte des streams :

  • Pour les albums, les écoutes payantes de chaque titre de l’album sont additionnées après avoir soustrait la moitié de celles du titre le plus écouté. Le résultat est alors divisé par 1.500 et additionné aux ventes physiques et téléchargements pour obtenir le total fusionné.
  • Pour les singles, le nombre de téléchargements est multiplié par 150 et additionné au total des écoutes payantes pour obtenir le total en équivalent streams.

Les seuils de certifications de singles sont établis de la manière suivante :

Avant 1988 Avant 1991 Avant 2005 Avant 2009 Avant 2013 Avant 2016 Avant 2018 Depuis 2018
Argent 250.000 200.000 125.000 100.000 / / / /
Or 500.000 400.000 250.000 200.000 150.000 75.000 10 millions 15 millions
Platine 1 million 800.000 500.000 300.000 250.000 150.000 20 millions 30 millions
Diamant / / 750.000 500.000 400.000 250.000 35 millions 50 millions

Les seuils de certification d’albums sont établis de la manière suivante :

Avant 1988 Avant 2006 Avant 2009 Depuis 2009
Argent 50.000 35.000 / /
Or 100.000 100.000 75.000 50.000
2x Or / 200.000 / /
Platine 400.000 300.000 200.000 100.000
2x Platine / 600.000 400.000 200.000
3x Platine / 900.000 600.000 300.000
Diamant / 1 million 750.000 500.000

Streaming : Qu’est-ce que va changer la décision du SNEP ?

A noter qu’avant le vendredi 20 avril 2018, les écoutes réalisées par des comptes gratuits financés par la publicité étaient comptabilisées au même titre que les écoutes payantes. Ce faisant, le Snep a décidé de rendre les ventes sensibles aux revenus générés alors qu’elles correspondaient initialement à un indice de consommation. On estime en effet qu’une écoute gratuite de morceau réalisée sur une plateforme de streaming génère deux fois moins de revenus qu’une écoute payante. Le seuil de certification des singles ont également été rehaussées à cette occasion. Le 11 janvier 2019, le Snep a modifié une nouvelle fois le calcul des ventes d’albums en choisissant de diviser par 1.500 et non plus par 1.000 le total des écoutes des titres d’un album. Les seuils de certification et règles de calcul établies par le Snep sont applicables au territoire français uniquement, la plupart des pays du monde disposant de seuils fixés par leurs propres organisations interprofessionnelles ou par la Fédération internationale de l’industrie phonographique.

Combien Damso aurait-il vendu en comptabilisant les streams gratuits ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.