PARTAGER

Dans la lignée de grands groupes de rap parisien, le Panama Bende s’est fait remarquer ces dernières années en proposant un style de rap à la fois conventionnel et détonnant. En effet, ce collectif de rappeurs de la capitale se démarquait de par sa faculté à proposer des hits avec une aisance déconcertante. En parallèle, le Panama avait de l’énergie à revendre et cela s’est traduit par de nombreuses dates réalisées dans l’ensemble de l’hexagone. Très polyvalent, le groupe Parisien a sorti son dernier projet en date ADN il y a un peu plus d’un an, et il a été unanimement salué par la critique. La suite ? Les différents membres du groupe ont souhaité développer leurs carrières respectives tout en insistant sur le fait que le Panama Bende est toujours soudé et d’actualité. Parmi les membres du collectif qui ont gagné un nouveau souffle dans cette deuxième carrière, on retrouve Changerz, le duo composé d’Asf et Elyo. S’éloignant des standards classiques du rap de par leur choix de productions originales, les rappeurs de Changerz proposent une musique à la fois novatrice et rafraîchissante, tout en s’inscrivant dans la continuité du Panama Bende.

Tommy Sailt pour HipHopReverse

➡ Le Panama Bende comme espace d’apprentissages et d’émancipation artistique

Sans trop s’épancher sur ce sujet, qui reste important au vu de son impact sur le duo, le Panama reste toujours d’actualité, et cette expérience en groupe a permis au duo d’apprendre à se professionnaliser tout en assimilant certains aspects essentiels de l’industrie de la musique. Autodidactes, Asf et Elyo ont développé leur aspect touche-à-tout au cours de leur expérience indépendante et en récoltent les fruits. Bien qu’il ne soit pas prévu dans l’immédiat, le retour du Panama Bende permettra de toucher un public bien plus large étant donné que chaque membre ou entité peut toucher une frange du public différente. « On perçoit davantage la musique comme un travail, maintenant. Avant on se faisait plaisir sur certains trucs comme tiser avant les concerts, faire n’importe quoi avec toutes les tentations du monde de la musique. Maintenant on se fait plaisir sur le son, la réalisation d’un projet, on prend en maturité. Cependant, on continue à s’amuser, mais tranquille, nous faisons la part des choses, nous sommes beaucoup plus sérieux désormais et ça va avec l’âge. »

➡ Le passage du groupe de 7 membres au duo, une transition délicate mais salutaire

Débuter dans le rap à sept avec l’ensemble de ses amis est une aubaine, mais cette position peut aussi donner lieu au fil du temps à des situations plus délicates. Changerz constituait déjà une entité propre au sein du Panama Bende, avec ses particularités musicales et ses influences propres. Concernant le passage de sept à deux, cela n’a pas posé de difficultés particulières sur la création intrinsèque de la musique étant donné que Changerz fonctionne avec une complicité artistique spontanée, probablement due à leurs dix années d’amitié dépassant le cadre musical stricto sensu. « On est impliqué dans nos projets de A à Z. Aussi bien sur la réalisation des morceaux, sur l’étape d’écriture, l’enregistrement, en passant par le mix, le master, les clips, nous étions présents à toutes les étapes, et visiblement le public le perçoit puisque nous recevons plein de messages qui nous disent qu’on ressent le taff fournit à travers cet EP. »

Tommy Sailt pour HipHopReverse

Il y a également des avantages à être en duo, notamment sur l’organisation de séances studios ou de journées promotions. En effet, les rappeurs nous racontent spontanément et avec une touche de second degré certaines arrivées tardives en studio de membres du Paname Bende alors que la session était programmée à 15 heures. Il en va de même pour certaines périodes de promotion où tout le monde n’était pas forcément présent pour des raisons diverses et variées. En toute logique, travailler à deux permet à Asf et Alyo d’avoir un cadre de travail plus ordonné et davantage professionnel, à certains moments. « Par exemple en concert, il y en a toujours un en retard parce que nous sommes 7 galères. A deux, c’est plus simple sur certains trucs et sur d’autres, c’est plus cool à 7. A 7, c’était golri, parce que c’était festif, c’était la colo, maintenant on est plus en mode taff. »

➡ Une professionnalisation complétée par l’encadrement d’un label en phase d’ouverture sur l’urbain

Il serait compliqué de parler de Changerz sans évoquer leur signature sur le label Barclay, une maison traditionnellement orientée vers la variété qui entame une ouverture progressive sur l’urbain. La signature de Changerz est justement un signe de cette nouvelle direction du label, qui a fixé son choix sur deux artistes passe-partout et dotés d’un potentiel grand public indéniable. La musique d’Asf et Elyo ne se cantonne pas au rap, les deux rappeurs préférant piocher des influences dans divers styles musicaux. On pourrait les qualifier de mélomanes, une ouverture musicale née en partie de leur pratique d’instruments – la batterie pour Asf et la guitare pour Elyo. Cette ouverture musicale rend complexe leur développement tout en leur offrant un potentiel commercial beaucoup plus étendu que la moyenne. Cette signature trouve aussi ses origines dans le rachat par Barclay du label indépendant Gum sur lequel les deux rappeurs avant signé dans un premier temps, pour autant Barclay n’est pas d’un choix par défaut et Changerz peut bénéficier des conseils d’une équipe expérimentée. « La maison de disques a aidé dans le fait que notre musique soit autant professionnelle et perfectionnée. Nous sommes arrivés chez Barclay, nous avions déjà tous les sons, étant donné que nous sommes signés en licence, donc nous leur apportons le projet fini, ils peuvent nous donner des conseils, etc… »

Tommy Sailt pour HipHopReverse

Depuis décembre 2017, les labels Universal Barclay et Def Jam France ont été réunis sous la houlette de Benjamin Chulvanij, l’un des acteurs majeurs de l’industrie du rap français depuis une vingtaine d’années… Asf et Elyo bénéficient donc de cette position à cheval entre l’urbain et la variété pour développer leurs profils polyvalents et surtout très curieux musicalement. Le belge Roméo Elvis a également rejoint les rangs du label, et y a décroché son premier disque d’or il y a quelques mois… Un bon présage pour le duo parisien ?  « La seule différence, c’est l’argent étant donné qu’on a eu une avance et ça aide à faire des sons plus carrés, quand tu cherches un mec qui mixe très bien, mais au final, on s’est retrouvés à faire beaucoup de trucs avec les gens de notre entourage, donc même sans Barclay, on aurait fait ce projet. »

➡ Des objectifs scéniques bien affirmés et un projet long format à l’horizon

Leur volonté de diversification et leur curiosité naturelle pourraient laisser penser à tort qu’Asf et Elyo ne sont pas fans de rap. Bien au contraire, le duo est avant tout constitué de deux grands amateurs du genre même si leur musique peut s’enéloigner à certains moments. C’est également l’évolution du rap qui veut cette ouverture, Changerz se positionne comme un groupe hybride, parfaitement en phase avec son époque et ses tendances musicales. Comme d’autres artistes Changerz envisage à moyen voire long terme de tenter de s’exporter vers d’autres genres et d’autres pays, mais le sujet n’est pas encore à l’ordre du jour. La priorité reste de se faire découvrir avec l’EP Identiques dans lequel le duo montre l’ensemble des capacités artistiques de ses membres sur un format à la fois court et explosif de par l’efficacité des titres.

Changerz souhaite tâter le terrain pour un projet de plus grande ampleur, qui devrait voir le jour durant le second semestre 2018, et qui contiendrait une dizaine de titres avec une tournée pour le défendre en live. La scène est l’un des points les plus important aux yeux d’Asf et Elyo, mais avec un EP 6 titres il est compliqué de mettre en place une tournée. Toutefois, cela n’est que partie remise car Changerz travaillent déjà sur leur prochain projet. Sur scène, Changerz souhaite proposer un véritable show, à l’instar des concerts de Panama Bende mais en imprégnant les concerts avec leur propre touche. En effet, Asf et Elyo souhaitent mettre en place de l’acoustique, au vu de leur maîtrise de différents instruments musicaux, atouts qui pourraient renforcer leur potentiel scénique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.