Bilan Radio TV Clubs 2018, le rap à l’appui de la francophonie

Partager

L’institut Yacast France vient de publier son bilan annuel des diffusions musicales pour 2018, l’occasion de réaliser une comparaison avec les données de l’année précédente et notamment en ce qui concerne la position du rap. A la télévision en premier lieu mais aussi, dans une moindre mesure, à la radio, la forte croissance du rap parmi les genres les plus diffusés semble contribuer systématiquement à la hausse des diffusions francophones. Un effet lié à la composante textuelle forte du rap, assez proche en cela de la variété française qui s’impose aujourd’hui encore comme le genre dominant les diffusions.

Le rap enregistre un score historique de 11,5% de l’ensemble des diffusions radio françaises, historique parce qu’il se hisse pour la première fois au-dessus du pallier des 10%. Il reste cependant loin derrière la dance (18,4%), le pop/rock international (19,6%) et la variété française (22,7%) et cantonné de près par la variété internationale (10%). C’est le genre qui enregistre la croissance la plus forte sur l’année avec +2,5 points contre +1,1 points pour le pop/rock international. Il passe également à la troisième place sur la diffusion de nouveautés avec 18,9%, très proche de la variété française (19%) mais encore loin de la dance (25,7%). Là encore, il enregistre la progression la plus importante avec +4,5 points contre +2 pour la variété française. Cette évolution s’accompagne d’une hausse de 1,3 points des diffusions francophones (24h/24) et d’une légère augmentation de l’audience de ces dernières (0,1 points).

Ce bilan est cependant à mesurer en étudiant de manière plus précise le Top 100 Radio. Maître Gims sort grand gagnant de cette année puisqu’il remplace Ed Sheeran à la fois comme artiste le plus diffusé de l’année (157.459 diffusions de 71 titres différents et 3,2 milliards de contacts contre 207.344 diffusions de 31 titres différents et 3,5 milliards de contacts) et comme interprète du premier titre du classement général radio avec La Même (75.010 diffusions et 1,3 milliards de contacts contre 95.671 diffusions et 1,8 milliards de contacts pour Shape of You). En tout, le rappeur et chanteur parisien classe quatre de ses titres parmi les 100 les plus diffusés de l’hexagone. Dans les faits, il est le seul artiste rap présent dans le top 10, et l’un des sept seuls qui se classent parmi les 50 premiers. Au total, on compte 21 titres rap seulement dont 13 francophones, une amélioration légère face aux 17 titres de l’année dernière dont 11 francophones.

 

Qu’il s’agisse de Maître Gims en 2018 ou de Soprano en 2017, le rap est encore très souvent tiré par un unique artiste au niveau des diffusions radio. En-dehors de ces succès individuels, on constate cette année encore véritable décalage entre l’audience et les diffusions radio et les indices de consommation de musique enregistrée à la demande, largement dominés par le rap. Cet écart se réduit légèrement cette année encore, mais influe également sur les morceaux les mieux classés. Si Maître Gims accède à la première place du classement, ce n’est que grâce à sa collaboration avec Vianney et il en va de même pour Eminem et Ed Sheeran qui se classent à la 45e position avec River et pour Bigflo & Oli et Petit Biscuit qui occupent le 47e rang. Bien souvent encore, les rappeurs se trouvent contraints à la collaboration avec des artistes de variété française pour s’imposer en radio.

A la télévision aussi, Maître Gims devient l’artiste le plus diffusé de l’année avec 29.166 diffusions de 32 clips différents (contre 20.167 diffusions de 12 clips différents pour Ed Sheeran en 2017). En revanche, Lartiste conserve le trône de premier titre du Top 50 TV avec Mafiosa en collaboration avec Caroliina, qui succède à Chocolat avec 8.163 diffusions et 129 millions de contacts contre 7.071 diffusions et 166 millions de contacts. Pour la deuxième année consécutive, le rap se classe à la deuxième position des diffusions brutes avec 19,3%, derrière la variété française et ses 23,2%. Il enregistre, là encore, la hausse la plus importante avec +4,4 points contre +2 pour la variété française. En audience, il est de loin le genre qui présente l’augmentation la plus importante avec +3,8 points contre +1,4 points pour la variété internationale. Ces chiffres s’accompagnent d’une hausse de 4,7 points des diffusions francophones, qui représentent désormais 49,1% du total.

Ramenés au Top 50 TV, ces chiffres restent cohérents puisque quatre titres rap se classent parmi les dix premiers et notamment aux première et seconde positions. Au total, ce sont pas moins de 19 titres du genre qui entrent au classement, dont 18 francophones. A noter que pour Bigflo & Oli, c’est bien Papa qui figure le plus en haut du classement (18e position) devant leur collaboration avec Petit Biscuit et Dommage (respectivement 22e et 45e du classement). A l’inverse du pop/rock où les titres internationaux disposent d’un ascendant historique sur les titres français qui ne semble pas se réduire, les titres rap sont en grande majorité résolument francophones. On constate donc que le rap joue un rôle prépondérant dans la croissance des diffusions francophones à la télévision, rôle sans doute renforcé par la plus grande souplesse musicale du support.

Dans le Top 50 Clubs également, Mafiosa siège majestueusement à la première position. En tout, ce sont pas moins de huit titres rap qui se positionnent parmi les dix premiers du classement contre cinq en 2017. Au total, on dénombre 21 titres rap dont 20 francophones, une domination assez nette du rap qu’on constatait déjà les années précédentes. A noter la place prépondérante de Marwa Loud, qui y place pas moins de quatre titres donc deux parmi les dix premiers. Cette position occupée en 2017 par MHD est particulièrement révélatrice des tendances du moment et notamment d’une dilution de l’afro qui un an auparavant s’imposait comme l’influence la plus porteuse. Entre MafiosaBum Bum Tam Tam et Mi Corazon et Les Menottes, c’est désormais les sonorités latines qui semblent avoir le vent en poupe. Au Club 40, centré sur les nouveautés musicales, c’est Va Bene de L’Algérino qui s’impose à la première position.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.