Avec « Queen », Nicki Minaj vient-elle de sortir l’album de trop ?

Partager

Le moins que l’on puisse dire c’est que Nicki Minaj s’était faite plutôt discrète depuis la sortie de son album The Pinkprint en 2014, se contentant d’apparaitre sur des collaborations avec différents artistes pop ou rap. L’attente autour de son nouvel album Queen était au plus haut depuis un petit moment, d’autant plus que l’arrivée de Cardi B et son exposition au grand public ont fortement remis en cause la domination qu’elle exerçait jusqu’alors sur le rap féminin… Parmi les enjeux de ce nouveau projet, l’occasion pour Nicki d’imposer son leadership et de prouver qu’elle n’a toujours  pas de concurrence, d’où le choix du titre Queen. Malheureusement, tout ne s’est pas passé comme prévu, notamment parce que ses ventes n’ont pas été à la hauteur de ce qu’on pouvait attendre d’une artiste de son envergure. Certes, Queen est un succès mondial, occupant la première place dans les charts de nombreux pays, mais aux Etats-Unis, le bilan est beaucoup moins enthousiasmant. Il faut noter que l’album est sorti au cours d’un mois d’août très chargé au niveau des sorties, avec notamment l’album Astrowolrd de Travis Scott ou encore Stay Dangerous de YG. Pour sa deuxième semaine d’exploitation, Queen a été battu par Astroworld, qui lui en était à sa deuxième semaine d’exploitation, et ce malgré l’ajout du titre FEFE, en collaboration avec le rappeur 6ix9ine, pour augmenter le total des écoutes de l’album. Cet ajout de dernière minute n’a pas été au goût de tous, et a placé les chiffres de première semaine de Nicki au centre d’une polémique grandissante. A noter que le premier single du projet Chun Li avait également été qualifié d’appropriation culturelle suite à une performance live à NBC. Vous le savez sûrement, 6ix9ine est en pleine tourmente du fait de sa condamnation pour détournement de mineure, et ce bien que cette affaire soit connue depuis un certain moment et que le rappeur ce soit déjà exprimé dessus sans pour autant dissiper les doutes. Ce qui a le plus attiré l’attention, c’est évidemment la volonté de l’accusation publique d’inscrire le rappeur au registre national des délinquants sexuels. Cette sombre histoire ne concerne en rien Nicki Minaj, mais en acceptant de collaborer avec un individu soupçonné de pédophilie, elle est devenue coupable par association et n’a fait que ternir un peu plus son image, qui avait déjà été écornée quand elle avait soutenu son frère dans une affaire similaire. Ce qui est le plus reproché à Nicki, c’est de banaliser les prédateurs sexuels, que ce soit dans l’industrie musicale, dans le monde artistique ou dans la vie en général. Naturellement, ces deux polémiques ont blessé la rappeuse, qui s’est empressée de se défendre fébrilement sur Twitter. Dans une série de messages, elle a défendu son album et son travail sans pour autant s’exprimer concrètement sur sa perte de popularité, et encore moins sur le fond de la polémique. Par ailleurs il est intéressant de noter que Nicki Minaj a changé d’attitude vis-a-vis des médias et du public, et n’hésite pas à parler de désinformation et d’acharnement la concernant. Malgré tout, la rappeuse peut compter sur des soutiens de poids, notamment celui de Young M.A, qui n’a pas hésité à dire qu’elle n’appréciait pas l’acharnement que subissait Nicki et à rappeler que la rappeuse a eu énormément d’impact dans le rap, ce qui a permis à une nouvelle génération de femmes d’arriver dans le monde du rap et d’être prises au sérieux.

MAJ 22/08/2017 : Malgré les affirmations de Nicki Minaj, Travis a bel et bien déclaré que son album était à la première place des charts de la semaine au cours de la cérémonie des MTV Video Music Awards. En réaction, la rappeuse lui a remis le titre de « hoe ni**a of the week » pendant son émission Queen Radio sur Beats 1. Le sort semble s’acharner contre Nicki, qui d’après un communiqué de Live Nation a dû repousser les dates de son NICKIHNDRXX Tour à 2019, perdant au passage la participation de Future (qui sera tout de même présent aux dates européennes, toujours programmées pour février). D’après une source interne à Live Nation citée par Page Six, « La tournée de Nicki pourrait être la plus décevante de l’année en termes de ventes de billets. Il s’agit de grandes salles, avec une capacité de plus de 20.000 spectateurs. Les ventes pour la date d’ouverture à Baltimore en sont à 2.000 billets. Pour Los Angeles 3.400 billets, pour la Nouvelle-Orléans 1.000 billets, pour Denver 1.300 billets, pour Chicago 3.900 billets. Même dans sa propre ville, à Brooklyn, elle n’a vendu que 5.050 billets. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.